Testlink 1.9.6 avec Mantis

Rédigé par Dominique Mereaux le 10 mai 2013

Avec cette nouvelle version de testlink il devient de plus en plus facile d'intégrer un gestionnaire d'anomalie.


Déjà sur la version précédente, plus besoin de configurer des fichiers. Tout se fait désormais avec une interface. Dans l'exemple qui suit j'ai utilisé l'interface SOAP.




Un certain nombre d'informations doivent être renseignées:

  • Des identifiants pour se connecter.
  • L'url d'accès à Mantis.
  • Le projet Mantis ainsi qu'une catégorie du projet.


Une fois configurée, il est possible de tester la connexion à la base:



En cliquant sur l'outil, la connexion est tentée, ici l'icone indique que le lien est mal configuré. Pour plus d'informations sur le problème, l'onglet event donne des logs et en particuliers les erreurs:



Une fois la correction effectuée le test de connexion donnera:



Voyons maintenant la partie déclaration d'anomalie. Pour cela nous avons besoin d'un test exécuté:



Deux possibilités:

  • Lier le test à une anomalie existante avec son Id.
  • Créer automatiquement une anomalie avec des informations de testlink.

Une fois l'anomalie créée le lien est en place au niveau de l'exécution du test et permet d'accéder à l'anomalie pour la modifier:


Coté Mantis on obtient:



Avec cette nouvelle version de testlink déclarer des anomalies devient un jeu d'enfant.

Classé dans : Outil de test - Mots clés : testlink anomalie - 2 commentaires

Faire le lien avec testlink et Mantis sur les versions 1.9.5

Rédigé par Dominique Mereaux le 21 avril 2013

Dans les nouvelles versions de testlink, le lien avec Mantis est plus simple. Finis les modifications dans les fichiers de configuration sujettes à erreur! Une nouvelle interface est disponible.


  1. 1ère étape:

  2. Sélectionner dans le menu "gestion de projet de test" la fonction "Issue Tracker Management".



  3. 2ème étape:

  4. Vous pouvez créer autant de connexion à des gestionnaires d'anomalie de type différent.



  5. 3ème étape:

  6. Un exemple de configuration (show configuration example) vous est proposé ici pour Mantis (db).



  7. 4ème étape:

  8. Maintenant il faut modifier le paramétrage du projet pour faire le lien avec le gestionnaire d'anomalie comme sur la copie d'écran ci-dessous:



  9. 5ème étape:

  10. Vous pouvez désormais au moment de l'exécution du test (résultat) accéder à une popup (icône système d'anomalies) dans laquelle vous renseignerez le numéro d'anomalie:



    Le lien est fait. Vous pouvez à partir de testlink accéder à Mantis et à la description de l'anomalie.

Classé dans : Outil de test - Mots clés : testlink anomalie - aucun commentaire

Outil d'analyse statique: jlint

Rédigé par Dominique Mereaux le 14 avril 2013


Jlint est un outil d'analyse statique basé en particulier sur le "dataflow analysis" qui permet de détecter des erreurs avant même d'avoir exécuter le code. Ce type d'outil permet d'améliorer à moindre coût la maturité et la maintenabilité du code.



Exemples d'erreur détectée





"return always true": effectivement la variable locale deltaV est initialisée à 0 au début et comparée à 0!




shadows component of class 'echec/PieceEchiquier': la variable locale a le même nom que l'un des éléments de la classe:


La page d’accueil de l'outil:


Jlint

Les sources sont téléchargés sous forme de zip. Un makefile permet de générer l'exécutable sous n'importe quelle plateforme.


Il contient un autre outil complémentaire détectant des erreurs de code telle que le signe '=' utilisé au lieu de "==". Dans ce cas il faudra utiliser l'option -java pour un programme java.



Dans le zip vous trouverez également un pdf décrivant les types d'erreurs détectées.


Classé dans : Outil de test - Mots clés : analyse statique - aucun commentaire

Pourquoi utiliser un outil d'analyse de code

Rédigé par Dominique Mereaux le 01 avril 2013


Diminution des coûts :



L’utilisation des outils d’analyse de code permet de faire de la prévention, c’est à dire trouver des défauts avant d’exécuter le code lors de tests unitaires, intégration ou système.


Exemple:

  1. Lancement de l’outil sur un code java :


  2. Résultat de l’analyse :

  3. Détail du défaut :



Le test est effectivement toujours à vrai. Manque-t-il un appel une méthode pour calculer deltaV? Cette condition est-elle finalement inutile ?

Détecter un défaut à ce niveau permet une correction immédiate et limite de fait les coûts de test :




Le volume d’anomalies impacte le nombre de phases de tests nécessaire à l’obtention d’un niveau de qualité, et donc le coût (et les délais).
Le nombre de phases minimum est de trois, mais peu être plus élevé si la volumétrie d'anomalie est importante.
On pourrait mesurer l'efficacité de ces outils en calculant le nombre de défauts détectés répartis par gravité.


Maintenabilité, maturité :

  1. Autre exemple : utilisation d’un résultat boolean d’une méthode de façon « inversée »


  2. Visualisation du code :


  3. Recherche de l’utilisation de la méthode :


  4. Effectivement la négation est utilisée :


  5. L’outil d’analyse propose même une correction automatique :




Ici je peux remplacer estValide par estNonValide, l’outil fera automatiquement les corrections y compris dans la fonction appelante.

En simplifiant le code (suppression des négations) je rend le code plus maintenable est évite les erreurs de codage liées à l’utilisation des négations.

Par une lisibilité plus importante, le coût de la maintenance pourra être diminuée.
Remarque, en offrant ces fonctions de corrections automatiques, la production de code devient plus efficace.

Les exemples ont été réalisés avec Intelliji IDEA.

Classé dans : Outil de test - Mots clés : analyse statique - aucun commentaire

Installation de pour les versions à partir de 1.9.4

Rédigé par Dominique Mereaux le 23 février 2013

Suite à des modifications pour des raisons de sécurité la procédure d'installation de testlink a changé.


Il vous faudra modifier le fichier config.inc.php qui se trouve sous le répertoire cfg.


Les variables $tlCfg->log_path et $g_repositoryPath pointent sur des répertoires fictifs donnés en exemples. Il faut modifier ces chemins pour pouvoir pointer sur des répertoire existants sur votre machine et protégés de l'extérieur.


Si ces variables ne sont pas correctement valorisées pour ne pourrez pas faire l'installation et vous obtiendrez un message d'erreur.





Les versions 1.9.4 et 1.9.5 offre une meilleure intégration avec les outils de reporting d'anomalie.


Pour plus d'informations allez sur le forum:

Classé dans : Outil de test - Mots clés : testlink - aucun commentaire

Fil Rss des articles

page 1 sur 2suivante

Catégories

Archives

Mots clés

Derniers articles

Derniers commentaires